Un film hanté

iagainstghost2.gif

Je ne vous ai pas encore assez ennuyé (ouh quelle délicatesse) avec « I against Ghost » ? J’imagine que si, mais tant pis! Maintenant que je l’ai vu, il faut absolument que je vous en parle. A ce point là, oui.

Le bifff l’a classé dans la catégorie « expérimental », ce à quoi je réponds: « tout à fait d’accord ». Mais, ne pourrait-on pas pousser plus loin la description pour ce film réalisé, produit, écrit et joué par Jo Smets? Hum, un adjectif seul ne me semble pas assez.

Ambiance: nous n’étions pas beaucoup dans la salle. Certains sont sortis durant la projection. Ceux qui sont restés affichaient des mines perplexes, concentrées, ennuyées ou encore effrayées… L’une n’empêchant pas l’autre! Quoiqu’il en soit, ce film donne l’impression de n’avoir laissé personne indifférent.

C’était superbe! Une esthétique léchée, comme une œuvre d’art. Des images fixes, hantées par une présence. Un fantôme qui partage avec nous ses questions existentielles d’une voix d’ outre-tombe. Cette voix! J’en ai encore des frissons qui me parcourent l’échine… Une musique parfaitement choisie, mêlant électro et classique, martelant certaines scènes jusqu’à l’obsession.

En sortant, je ne savais quoi penser. J’étais troublée. Certains plans, d’une longueur interminable, m’avaient ennuyé. Mais il restait cette sensation indéfinissable. Comme si ce film avait communiqué avec une partie de moi que je ne connais pas.

A découvrir… Et « expérimental », oui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :